layer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer
layer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer
layer sublayer sublayer
layer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer
layer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer sublayer
  Mousse électrique !
Posté le 28/11/2013 dans Déco, Design, Green

Le proto Moss Table avance sur le terrain d'un concept qui nous séduit : le biophotovoltaïque ou comment la nature peut nous fournir généreusement de l'énergie.

Certes, la Moss Table n'alimente pas encore votre frigo. Mais ce concept a de l'avenir, donc on garde un œil dessus. Les végétaux fournissent de l'énergie à un moment donné de leur vie. Cette table peut la capturer et devenir source d'électricité (voir tout en bas de ce billet les explications pour les amateurs de technique). Plus clairement : une centaine de pots de mousse convertissent l'énergie chimique en énergie électrique en utilisant du matériel biologique. Ça méritait un « coup de pousse » de notre part, non ? En attendant d'en équiper nos stands.

 



Prototype moss table via Groupe FG Design

 

© Moss Table

 

Mise en scène Moss Table via Groupe FG Design

 

© Moss Table

 

Moss Table via Groupe FG Design

 

© Moss Table



Explications :

Certains végétaux – comme ici de la mousse - transforment le dioxyde de carbone de l'atmosphère en composés organiques en utilisant l'énergie du soleil. Les plantes utilisent ces composés (comme les glucides, protéines et lipides) pour se développer. Lorsque la mousse photosynthétise, elle libère une partie de ces composés organiques dans le sol, qui contient des bactéries. Les bactéries décomposent alors ces composés organiques, dont ils ont besoin pour survivre, libérant des sous-produits qui comprennent des électrons. Ces électrons sont capturés par des fibres conductrices à l'intérieur de la Moss Table. Ce résultat est obtenu en utilisant un réseau de 112 «pots de mousse », autant de dispositifs bio-électrochimiques. Chacun génère un potentiel d'environ 0,4-0,6 volt et un courant de 5-10 microampères.

 






Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos contacts !


Se connecter


Pour vous connecter et accéder aux espaces réservés du site veuillez saisir vos informations de connexions


login :
password :
 
   Se souvenir de moi
 
Mot de passe oublié